la belle Orphée renait de ses cendres...

publié le 17 déc. 2012 à 02:21 par annick DUBOIS   [ mis à jour : 17 déc. 2012 à 03:28 ]


La belle Orphée renait de ses cendres... cette belle bonnetière Louis Philippe...belle... il faut le dire vite, vous allez me dire... m'a supplié de l'extraire de sa léthargie dans laquelle elle était plongée depuis un temps certains... les affres du temps avaient eu raison de sa beauté : amputée de ses pantoufles de verre, crucifiée de toutes parts par d'immondes clous rouillés, déformée par des mains expertes en la matière, elle se mourrait à petits feux... en surfant sur le bon coin, ce printemps j'entendis la complainte d'Orphée et je fus prise d'une irrésistible envie de lui offrir une seconde vie... son magnifique couvre-chef fit pencher la balance et mon coeur de soignante ne pu résister à sa complainte.... c'est ainsi que nous arrivâmes toutes deux dans mon atelier... il fallu d'abord lui donner un bon bain car elle ne sentait point bon l'aïeule, après ce décapage indispensable, je pouvais me rendre compte de l'ampleur des dégâts... (autour de moi, les quolibets pleuvaient quand à mon achat désespéré)... j'appelai rapidement le docteur-ébéniste afin qu'il me rassure quand à l'état de santé de ma patiente, ouf  ! son verdict fut salutaire et il me rassura sur son devenir... une hospitalisation de trois semaine, me ramena Orphée requinquée, consolidée... prête à recevoir une métamorphose vestimentaire. je lui fit l'intérieur tout beau, d'un bleu "Orphée" qui lui chatouilla le coeur de suite et puis je m'appliquais à lui faire une belle patine en 5 couches pour la réchauffer de  l'extérieur et puis il fallu encore le travail expert de M. R.... pour lui refaire sa belle serrure d'origine... aujourd'hui Orphée se pavane dans les salons et murmure à qui sait l'entendre qu'on ne la reprendra plus à se laisser aller ainsi !



Comments